Hors-limites : fiche technique, biographies et filmographies

Fiche technique

Documentaire : 56’ min – 16/9 – VF – Beta numérique

Equipe technique :
Réalisation : Olivier van Malderghem
Scénario : Olivier van Malderghem
Avec la collaboration de Luc Jabon
Image :  Pierre Gordower
Son : Dominique Warnier
Montage : Sandrine Degeen
Assistant monteur et 2ème caméra : Geraud Vandendriessche
Montage son et mixage : Roland Voglaire

Producteurs
La Cinémathèque de la Communauté française de Belgique : Francis Dujardin
Iota Production : Isabelle Truc

Coproducteurs
R.T.B.F. (Télévision belge) et Arte Belgique, avec le soutien de la Communauté française Wallonie-Bruxelles et de la Loterie Nationale

hl14

Jaco van Dormael

Jaco Van Dormael est né le 9 février 1957 à Ixelles (Belgique). Il a vécu une partie de son enfance en Allemagne. Après des études de cinéma à Louis-Lumière (Paris) et à l’INSAS (Bruxelles), il devient metteur en scène de théâtre pour enfants et clown.

Il écrit et réalise plusieurs courts métrages de fictions et documentaires – Maedeli-La-Breche (1980), Stade (1981), L’imitateur (1982), Sortie de secours (1983), E pericoloso sporgersi (1984), De Boot (1985) – avant d’écrire et de réaliser trois longs métrages : Toto le Héros (1991) avec Michel Bouquet récompensé par la Caméra d’or au Festival de Cannes, Le Huitième Jour avec Pascal Duquenne et Daniel Auteuil (1996) qui recevront le Prix d’interprétation masculine (ex æquo) au Festival de Cannes, et Mr. Nobody (2009) avec Jared Leto, Sarah Polley, Diane Kruger et Lin Dan Pham, primé au Festival de Venise et à la cérémonie des Magrittes où il recevra trois prix (Magritte du meilleur film, du meilleur réalisateur, du meilleur scénario original), ainsi que le Prix du Public aux European Film Awards.

Jaco van Dormael assure également des mises en scène de théâtre comme Est-ce qu’on ne pourrait pas s’aimer un peu ? avec Eric De Staerke. En 2012, il met en scène son premier opéra Stradella de César Franck, dans le cadre de la réouverture de l’Opéra Royal de Wallonie à Liège. Jaco van Dormael explore dans ses mises en scène teintées d’onirisme, la puissance de l’imaginaire et la part de l’enfance.

En moins de trente ans il a développé un univers poétique et ambitieux qui lui est propre et des formes non-linéaires du récit.