Hors-limites : synopsis

Jaco Van Dormael a souvent été qualifié d’enfant prodige du cinéma belge. Dès ses premières œuvres, il a démontré une inventivité et une maîtrise de cette forme d’expression véritablement sidérantes.
Hors limites  veut montrer que Mr Nobody, son dernier long-métrage, est l’aboutissement d’un projet (conscient ou inconscient) forgé dès E pericoloso sporgersi, le premier court métrage de Jaco. Bien qu’il connaisse à fond les techniques et les règles du cinéma, celui-ci entreprend, dans chacun de ses films, de les transgresser au moins en partie. Pour cette raison, ils sont tous uniques et incomparables. Et, parmi ceux-ci,  Mr Nobody est, de loin, le plus « Hors limites ».
Mais mettre en valeur l’originalité profonde des films de Jaco Van Dormael ne pourra se faire sans entrer dans l’intimité de leurs processus de création. Car, si ces films sont parfois géniaux, c’est en grande partie parce que Jaco les a créé avec une méthode elle-même unique.
En réalisant ce portrait, c’est dès lors un homme singulier tant par son œuvre que par sa manière d’être qu’Olivier van Malderghem, son ami de trente ans, nous fait découvrir.
hl10