Tout va bien ! le cinéma de Jan Bucquoy : présentation

Un drapeau noir et rouge orné d’une banane déployé aux abords du Palais Royal. Cette image, souvent associée au travail de Jan Bucquoy, le réalisateur Stefan Thibeau a décidé d’aller au delà pour dévoiler l’autre visage de l’artiste, empreint de sensibilité et de pertinence. A travers Tout va bien ! Stefan Thibeau raconte Jan Bucquoy. Bucquoy le poète, le plasticien, le scénariste, le metteur en scène et bien évidemment, Bucquoy, le cinéaste.

Réalisateur entre autres de Camping Cosmos et de la Vie sexuelle des Belges, Bucquoy est un artiste hors normes aux multiples facettes qui par le biais de la bande-dessinée ou d’une tentative de coup d’état, ne manque jamais d’apporter à son œuvre une part de cette Belgique surréaliste qui nous est chère.

Des plages bordant le camping Cosmos, au café Dolle Mol, en passant par la baraque à frites de la biennale de Shanghai et le Musée du slip, Tout va bien ! est un voyage au cœur de l’œuvre de Bucquoy. Frontières entre réalité et fiction y sont brouillées. Temporalités, médiums, et personnages, s’y bousculent avec au centre Marie, la fille de l’artiste.

Tout va bien ! vous emmène dans un tourbillon d’art et d’aventures, jusqu’au bord du précipice de la Dernière tentation des Belges, le nouveau film de Bucquoy sur le tournage duquel Stefan Thibeau et son équipe s’invitent, inscrivant ainsi un film au sein d’un autre film. Un film sur un film en train de se faire.